3 janv. 2015

"vrai" manteau fillette

Tout d'abord, comme c'est la 1er message de l'année, je tiens à souhaiter à tous ceux qui passeront par ici une excellente année 2015!! Qu'elle soit pleine de petits et grands bonheurs partagés, de douceur, d'amour, de santé.... bref, la formule classique complète quoi!

Je viens aujourd'hui vous montrer ce dont je vous parle depuis plus d'un mois, et qui est terminé depuis la Toussaint... Et malgré ce retard, vous ne verrez pas de photo exceptionnelle pour autant. Le temps gris de ce matin ajouté à la couleur du projet ne m'ont pas facilité la séance photo. Mais c'est uniquement ce matin que j'ai enfin été motivée pour faire ces photos. Heureusement, Sarah s'est prêtée au jeu avec beaucoup de patience.

Voici donc le manteau d'hiver que j'ai cousu pour Sarah, bientôt 6 ans.

Modèle 21, Ottobre 4/2013, taille 116
 Alors attention! pour moi ce n'était pas un petit projet à la légère... Le manteau, c'est la pièce phare de l'hiver, il fallait qu'il soit couvrant, chaud, pratique... Et puis celui là, il ne manque pas de pièces... 12, rien que pour l'extérieur... Rajoutez à cela la doublure et la triplure en ouatine de bonne qualité (on a dit qu'il devait être chaud!). Bref, il faut reconnaître que ç'a été un peu de boulot quand même.
Pour le tissu, j'avais initialement trouvé une toile imperméable violet foncé. Je l'ai lavée car je ne voulais risquer aucun rétrécissement une fois cousue mais j'ai eu la très très mauvaise surprise de constater que ce tissu, en grande quantité (1.70 m) dans la machine, n'avait pas toléré autant de plis, qui resteront à jamais blanchis... J'avais pourtant choisi un cycle délicat... Bref, je vous passe les détails de ma déception et de ma colère, puisque j'avais quand même assorti la doublure. Je me suis rabattue sur une toile synthétique bleu marine, qui a bien supporté le lavage elle!!! et qui a l'avantage d'être légèrement déperlante. Elle s'accorde bien aussi avec la doublure, tant qu'à faire...
Pour l'assemblage, il n'y a pas eu de difficulté particulière: il faut bien prendre son temps, et prévoir une grosse bobine de fil car il y a beaucoup de surpiqûres doubles.
Certaines étapes peuvent être délicates parce que j'ai rajouté de la ouatine. Cela allait encore parce que je manipulais du 6 ans mais avec une taille adulte, c’eût été plus compliqué...

Allez, je passe aux photos, pardonnez-moi les variations de couleur...

Capuche élastiquée, bien couvrante

Poches poitrine, à revers - Taille ajustable
Grandes poches à rabat, parfaites pour les gants
Attache porte-manteau. Pas indispensable mais jolie finition

Ourlet ajustable

Parementure
un col qui protège bien du froid

Je suis vraiment contente de ce modèle. Il y a plein de détails qui font "très pro". La seule chose que j'aime un peu moins, ce sont les coutures apparentes à l'intérieur (milieu dos, côtés) mais vue l'ampleur du projet, je ne me voyais pas réfléchir à modifier l'assemblage. Et puis si Ottobre l'a élaboré de cette façon, c'est qu'il doit y avoir une raison...
Je n'ai pas fait la coulisse élastiquée au sommet de la capuche car je n'en voyais pas l'utilité. Et puis je n'ai pas mis non plus de Velcro au niveau de la patte coupe-vent parce qu'en blanc, ç'aurait été trop visible. Si j'avais trouvé des pressions bleu marine, je les aurais mises mais sans, ce n'est vraiment pas gênant.
Et puis pour la doublure des manches, j'ai choisi de la doublure synthétique bleu marine pour faciliter l'enfilage.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...